Afficher fiche détaillée
Titre vedette
Wolfe, or the Conquest of Quebec
Numéro d'identification
01.1913.0003
Titres alternatifs
< La Bataille des Plaines d'Abraham >
< The Battle of Quebec >
< The Battle of the Plains of Abraham >
< The Conquest of Canada by the English >
< Conquest of Quebec >
< La Conquête de Québec >
< General Wolfe or The Conquest of Canada >
< General Wolfe or The Conquest of Quebec >
< General Wolfe, or the Battle of Quebec >
< La Prise de Québec >
< Wolfe or the Conquest of Canada >
< Wolfe ou La Conquête de Québec >
< Wolfe, Conquête de Québec >
Dates de tournage
1913/08 - 1913/09
Lieux de tournage
Québec (Capitale-Nationale), Québec
Sainte-Pétronille (Capitale-Nationale), Québec
Saint-Laurent-de-l'Île-d'Orléans (Capitale-Nationale), Québec
Montmorency (localité d'origine), Québec (Capitale-Nationale), Québec
Dates de distribution
1914, Motion Picture Sales Agency, Grande-Bretagne
1914/05/25, General Film Co., Canada
1914/05/25, General Film Co., Etats-Unis [+]
Dates de sortie
1914/05/25, Auditorium, Québec, Capitale-Nationale, Québec
1914/06/01, King Edward, Montréal, Québec
1914/06/01, Imperial, Montréal, Québec
1914/06/07, Théâtre Français, Montréal, Québec
1914/06/11, Dominion, Montréal, Québec
1914/06/17, Fairyland, Montréal, Québec
1914/06/24, Théâtre des variétés, Rivière-du-Loup, Bas-Saint-Laurent, Québec
Longueurs
5 bob.
Agents de production
Frank S. Beresford, États-Unis
Kalem Film Co., États-Unis
Agents de réalisation
Kenean Buel, États-Unis
Autres agents du générique
Jere Austin, Interprétation, États-Unis
Guy Coombs, Interprétation
Arthur Donaldson, Interprétation
Alice Hollister, Interprétation
Helen Lindroth, Interprétation
Harold Livingston, Interprétation
Anna Q. Nilsson, Interprétation
Francis Parkman, Source originale
Sources d'origine - Périodiques
Montreal Herald, September 4, 1912, p. 1 [+]
Le Soleil, Québec, 6 septembre 1912, p. 1 [+]
Montreal Daily Star, October 24, 1912, p. 21 [+]
La Patrie, Montréal, 24 octobre 1912, p. 13 [+]
Montreal Daily Star, July 31, 1913, p. 15 [+]
Montreal Daily Star, August 2, 1913, p. 28 [+]
Le Soleil, Québec, 13 août 1913, p. 1, 9 [+]
Montreal Daily Star, August 23, 1913, p. 2 [+]
Le Soleil, Québec, 3 septembre 1913, p. 10 [+]
La Tribune, Sherbrooke, 6 septembre 1913, p. 1 [+]
Montreal Daily Star, September 10, 1913, p. 21 [+]
The Quebec Chronicle, September 10, 1913, p. 5 [+]
Le Soleil, Québec, 10 septembre 1913, p. 1 [+]
La Tribune, Sherbrooke, 10 septembre 1913, p. 1 [+]
The Quebec Chronicle, September 11, 1913, p. 5 [+]
Le Soleil, Québec, 11 septembre 1913, p. 10 [+]
Ciné-Journal, Paris, 6e année, no 270, 25 octobre 1913, p. 65 [+]
The Moving Picture World, New York, Vol. 18, no. 5, November 1, 1913, p. 472 [+]
Ciné-Journal, Paris, 6 année, no 272, 8 novembre 1913, p. 69 [+]
The Film Censor and Exhibitor's Review, London, Vol. 3, no. 74, November 19, 1913, p. 8 [+]
The Illustrated Film Monthly, London, Vol. 1, no. 6, February 1914, p. 336-337 [+]
The Moving Picture World, New York, Vol. 19, no. 8, February 21, 1914, p. 954-955 [+]
Montreal Daily Star, February 23, 1914, p. 2 [+]
The Film Censor and Exhibitor's Review, London, Vol. 4, no. 89, March 4, 1914 [+]
Montreal Daily Star, March 13, 1914, p. 3 [+]
Ciné-Journal, Paris, 7e année, no 290, 14 mars 1914, p. 69 [+]
Courrier cinématographique, Paris, 4e année, no 11, 14 mars 1914, p. 48 [+]
The Moving Picture World, New York, Vol. 23, no. 13, March 27, 1915, p. 1896
The Moving Picture World, New York, Vol. 19, no. 13, March 28, 1914, p. 1650
The Moving Picture World, New York, Vol. 20, no. 1, April 4, 1914, p. 34
The Moving Picture World, New York, Vol. 20, no. 2, April 11, 1914, p. 182
The Moving Picture World, New York, Vol. 20, no. 3, April 18, 1914, p. 330
The Moving Picture World, New York, Vol. 20, no. 4, April 25, 1914, p. 486
Montreal Daily Star, June 2, 1914, p. 2, 23 [+]
The Moving Picture World, New York, Vol. 20, no. 5, May 2, 1914, p. 625, 642 [+]
The Moving Picture World, New York, Vol. 20, no. 6, May 9, 1914, p. 785 [+]
The Film Censor and Exhibitor's Review, London, Vol. 4, no. 99, May 13, 1914, p. 5
The Moving Picture World, New York, Vol. 20, no. 7, May 16, 1914, p. 938 [+]
Le Soleil, Québec, 19 mai 1914, p. 4, 10 [+]
Montreal Daily Star, May 23, 1914, p. 23
The Moving Picture World, New York, Vol. 20, no. 8, May 23, 1914, p. 1061 [+]
La Patrie, Montréal, 23 mai 1914, p. 6
The Quebec Chronicle, May 25, 1914, p. 5 [+]
The Quebec Chronicle, May 26, 1914, p. 5 [+]
New York Dramatic Mirror, May 27, 1914, p. 34
La Patrie, Montréal, 27 mai 1914, p. 6
Montreal Daily Star, May 28, 1914, p. 2
La Patrie, Montréal, 28 mai 1914, p. 6
Montreal Daily Star, May 29, 1914, p. 15
Montreal Daily Star, May 30, 1914, p. 27 [+]
The Moving Picture World, New York, Vol. 20, no. 9, May 30, 1914, p. 1224, 1320, 1322 [+]
La Patrie, Montréal, 30 mai 1914, p. 6, 13 [+]
La Presse, Montréal, 30 mai 1914, p. 15 [+]
the Standard, Montreal, May 30, 1914, p. 35 [+]
The Illustrated Film Monthly, London, Vol. 2, no. 10, June 1914, p. 231 [+]
La Patrie, Montréal, 1 juin 1914, p. 7 [+]
Montreal Daily Star, June 3, 1914, p. 2
La Patrie, Montréal, 3 juin 1914, p. 4, 6 [+]
Montreal Daily Star, June 5, 1914, p. 27 [+]
Montreal Daily Star, June 6, 1914, p. 23 [+]
The Moving Picture World, New York, Vol. 20, no. 10, June 6, 1914, p. 1373
La Patrie, Montréal, 6 juin 1914, p. 6 [+]
the Standard, Montreal, June 6, 1914, p. 16, 17, 35 [+]
Montreal Daily Star, June 8, 1914, p. 2
Montreal Daily Star, June 9, 1914, p. 2
The Film Censor and Exhibitor's Review, London, Vol. 5, no. 103, June 10, 1914, p. 4 [+]
Montreal Daily Star, June 10, 1914, p. 2
Montreal Daily Star, June 11, 1914, p. 2
The Moving Picture World, New York, Vol. 20, no. 11, June 13, 1914, p. 1505, 1557 [+]
the Standard, Montreal, June 13, 1914, p. 35 [+]
Le Saint-Laurent, Rivière-du-Loup, 19 juin 1914, p. 1 [+]
The Moving Picture World, New York, Vol. 20, no. 12, June 20, 1914, p. 1654
Beck's Weekly, Montreal, No. 15, June 27, 1914, p. 20 [+]
Ciné-Journal, Paris, 7e année, no 305, 27 juin 1914, p. 108 [+]
The Illustrated Film Monthly, London, Vol. 2, no. 11, July 1914, p. 302 [+]
The Moving Picture World, New York, Vol. 21, no. 1, July 4, 1914, p. 31, 86 [+]
The Moving Picture World, New York, Vol. 21, no. 2, July 11, 1914, p. 165
The Moving Picture World, New York, Vol. 21, no. 3, July 18, 1914, p. 398
The Moving Picture World, New York, Vol. 21, no. 7, August 15, 1914, p. 927
The Moving Picture World, New York, Vol. 21, no. 9, August 29, 1914, p. 1205
The Moving Picture World, New York, Vol. 21, no. 11, September 12, 1914, p. 1473 [+]
The Moving Picture World, New York, Vol. 22, no. 2, October 10, 1914, p. 149
The Moving Picture World, New York, Vol. 22, no. 3, October 17, 1914, p. 321
The Moving Picture World, New York, Vol. 22, no. 5, October 31, 1914, p. 597 [+]
The Moving Picture World, New York, Vol. 22, no. 11, December 12, 1914, p. 1493 [+]
L'Almanach du peuple, 1915, p. 274-276 [+]
The Moving Picture World, New York, Vol. 23, no. 6, February 6, 1915, p. 816
The Moving Picture World, New York, Vol. 23, no. 7, February 13, 1915, p. 951
The Moving Picture World, New York, Vol. 26, no. 2, October 9, 1915, p. 292 [+]
Sources d'origine - Autres
Fonds Régie du cinéma (Registre censure), E188, Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 1914/05/13 - 1914/05/28 [+]
Autres sources - Monographies
Gaudreault, André, Germain Lacasse et Jean-Pierre Sirois-Trahan, Au pays des ennemis du cinéma... Pour une nouvelle histoire des débuts du cinéma au Québec, Québec, Nuit Blanche, 1996, p. 71, 77
Hanson, Patricia King et Alan Gevinson, The American Film Institute Catalog of Motion Pictures Produced in the United States. Feature Films, 1911-1920 (Film Entries), Berkeley, Los Angeles and London, University of California Press, 1988, p. 1052 [+]
Lacasse, Germain, Histoires de Scopes. Le cinéma muet au Québec, Montréal, Cinémathèque québécoise, 1988, p. 39
Morris, Peter, Embattled Shadows. A History of Canadian Cinema 1895-1939, Montreal and Toronto, McGill-Queen's University Press, 1978, p. 41, 48
Autres sources - Non imprimées
AFI Catalog: Silent Films (site Web) [+]
Commentaires film
La reconstitution cinématographique de la bataille des plaines d'Abraham était initialement un projet de la British American Film Manufacturing Co. - la compagnie de production ayant reconstitué la mort héroïque de Dollard des Ormeaux dans "The Battle of the Long Sault" (01.1912.0011) dans la région montréalaise au cours de l’été 1912. Suite à la cessation des activités de la BRIAM au printemps de 1913, le directeur des opérations de la compagnie, Frank S. Beresford, s’associa à la Kalem américaine afin de mener à terme le projet de reconstitution de la bataille des plaines, en préparation depuis septembre 1912. D’autres ex-employés de la BRIAM participèrent également au tournage de « Wolfe, or the Conquest of Quebec » en août et septembre 1913. L’opérateur de prises de vues de la BRIAM, Jere Austin, interpréta ainsi dans la production Kalem le rôle du lieutenant Arleigh des Royal Americans, en plus d’occuper un poste d’assistant-réalisateur. Le "Fernand E. Ledoux" chargé de l’embauche des figurants de "Wolfe" pourrait par ailleurs ne faire qu’un avec le "Fred Ledoux" ayant fait partie de la troupe d’acteurs de la BRIAM l’année précédente.
Les costumes préparés pour les Pageants des fêtes du tricentenaire de Québec de 1908 furent réutilisés lors du tournage de ce film.
Diverses publicités publiées au moment de la sortie de "Wolfe, or the Conquest of Quebec" affirment que le film aurait utilisé 5 000 acteurs, figurants et artisans, et bénéficié d’un budget de 50 000 $. Ces chiffres ont évidemment pu être gonflés pour des fins promotionnelles.
À l’époque du tournage de "Wolfe, or the Conquest of Quebec," l’authenticité des représentations permises par le dispositif cinématographique demeurait l’une des principales attractions des vues animées. Bien souvent, cette authenticité était mise au service de la fascination éprouvée par les publics de toutes les époques pour le risque et l’imminence de la mort (comme en fait notamment foi l’histoire des sports de spectacle - des joutes de gladiateurs de l’antiquité aux courses automobiles du vingtième siècle.) Le cinéma naissant ne tarda ainsi pas à réaliser qu’il pouvait, mieux que n’importe quel autre média, capter ou truquer les risques mis en scène devant l’appareil de prise de vues, pour ensuite les reproduire devant le plus grand nombre.
Le discours journalistique sur le cinéma regorgeait ainsi à l’époque du tournage de "Wolfe" de récits décrivant avec force détails les "risques incroyables" pris par les acteurs de westerns, les héroïnes de serials et les clowns de comédies à la Mack Sennet, de même que par les téméraires opérateurs de films d’actualités et d’exploration. Ce discours opposait de façon implicite le réalisme du cinéma aux artifices de la scène : les spectateurs de cinéma frissonnaient en s’imaginant que, contrairement aux prouesses factices des comédiens de théâtre ou de mélodrame, les dangereux exploits des acteurs de cinéma étaient bien réels.
Cet engouement particulièrement marqué chez les spectateurs de cinéma des années 1910 pour les scènes spectaculaires, les exploits de casse-cous et les rescousses de dernière minute eut de tragiques conséquences lors du tournage de "Wolfe, or the Conquest of Quebec." Un figurant de Saint-Sauveur du nom de Lafrenière fut en effet tué le 9 septembre 1913 par l’explosion inopinée d’un baril de poudre pendant les préparatifs d’une scène de bataille. La déflagration provoqua un incendie qui détruisit une partie du camp érigé par la Kalem sur l’Île d’Orléans. Un autre figurant, Christopher Ahearn, avait déjà été blessé grièvement une semaine plus tôt par la décharge d’un pistolet qu’on ne croyait pas chargé. Ces incidents tragiques démontrent que les éloges adressées au film lors de sa sortie étaient bien justifiées. Le critique du Standard déclara ainsi, malencontreusement : "The battles scenes, of which there are many, are so realistic that one can almost smell the gunpowder and hear the cries of the dying."
Autres commentaires
La Kalem, qui se targuait de toujours mettre ses histoires en images sur les lieux véridiques où elles étaient situées, s’était spécialisée dès sa création en 1907 dans les prises de vues en extérieurs et les expéditions de tournage. Elle fut de cette façon la première compagnie de production américaine à envoyer une de ses équipes tourner des films de fiction outre-mer. Les films produits par la Kalem en Irelande (1911) et en Égypte et Palestine (1912) furent à cet égard particulièrement importants.
La Kalem avait par ailleurs déjà tourné deux sujets canadiens à Kingston (Ont.) en 1909 : "The Girl Scout; or the Canadian Contingent in the Boer War" et "The Cattle Thieves." Plusieurs autres sujets canadiens furent également tournés en 1910, mais leurs lieux de tournage n’ont toujours pas pu être déterminés avec certitude.
Pour plus de renseignement sur la Kalem et ses expéditions de tournage, voir : Gary W. Harner, "The Kalem Company, Travel and On-Location Filming: The Forging of an Identity", Film History, Vol. 10, no. 2, 1998.
L’un des affrontements les plus célèbres de la guerre de Sept ans, la bataille des plaines d’Abraham eut lieu le 13 septembre 1759 en amont de Québec en Nouvelle-France. Un puissant bataillon de dix infanteries, sous les ordres du major général James Wolfe, surprit les forces françaises du marquis de Montcalm en escaladant, en pleine noirceur, les parois abruptes de la falaise surplombant l’anse au Foulon. Montcalm, sans attendre de réunir l’ensemble de ses troupes, décide d’engager le combat. À forces égales de part et d'autre, la milice anglaise force rapidement l’armée française, composée de nombreux miliciens insuffisamment entraînés, à battre en retraite. Montcalm et Wolfe sont mortellement blessées. Cet affrontement, qui ne dura que 17 minutes et qui mit fin au siège de trois mois de la ville de Québec, assura la prise de contrôle de la Nouvelle-France par l’Angleterre.

Fils de général, James Wolfe (1727-1759) participe à sa première bataille à 16 ans et devient capitaine du 4e régiment d’infanterie de l’armée anglaise à 17 ans. Il prend part à la célèbre bataille de Culloden en Écosse ainsi qu’à la bataille de Laffeldt aux Pays-Bas au cours de la guerre de succession d’Autriche. Promu major en 1748, lieutenant-colonel en 1750 puis colonel en 1757, il est nommé major général par le premier ministre d’Angleterre William Pitt qui lui confie en 1759 le commandement des forces de terre de l’expédition de Québec. Reconnu pour sa hargne envers les Français, il ordonne le pillage de nombreuses fermes le long du Saint-Laurent, causant deux hivers de famine. Composée de dix bataillons d’infanterie, son armée surprit les forces de Montcalm en escaladant, en pleine noirceur, les parois abruptes de la ville de Québec. En remportant la bataille des plaines d’Abraham le 13 septembre 1759, Wolfe, qui périt au cours de l’affrontement, tout comme son rival Montcalm, assura la prise de contrôle de la Nouvelle-France par l’Angleterre.
Genres
Sujets
Fiche modifiée le 2006/10/29 © GRAFICS 2006